top of page
  • brigadefantome31

Le pompage dans la danse hip-hop

Dernière mise à jour : 23 sept. 2023


Le "pompage" ("to bit" en anglais) dans le jargon de la danse hip-hop défini un mouvement copié d'un danseur par un autre. Il est dénoncé en battle avec un geste particulier ou les deux avant-bras se tapent de haut en bas.


Impossible d'aborder ce sujet sans évoqué au préalable le principe de création et la définition de plagiat.


La création


Sans s'étaler sur le processus créatif pour 30 pages , ce dernier (décrit par la théorie de Graham Wallas en 4 étapes : l'inspiration, l'incubation, l'illumination et la vérification) est nécessairement composé par l'étape de l'inspiration et de l'observation.

Pour les croyants , il n'y a qu'un seul créateur "Dieu". Les hommes, doté d'intelligence sont capables de façonner l'existant, de le faire évoluer, mais s'inspire d'un existant originel crée par Dieu.


L'art, c'est la création propre à l'homme. L'art est le produit nécessaire et fatal d'une intelligence limitée, comme la nature est le produit nécessaire et fatal d'une intelligence infinie. L'art est à l'homme ce que la nature est à Dieu. Victor Hugo


Décidément, « la créativité n’est autre que la transformation de l’existant. C’est copier, transformer et combiner » . Abdo Nawar


"Le jeu combinatoire semble être la caractéristique essentielle d'une pensée productive."

- Albert Einstein


«La créativité consiste seulement à relier les choses entre elles.» - Steve Jobs



Définition du plagiat :

"Acte de quelqu'un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu'il a pris à l'œuvre d'un autre." Cette définition est importante pour la suite. Nous pourrions rajouter "intentionnellement" et également une notion de "durée" ou "quantité".


Focus direct sur la Danse hip-hop


"Il n'y a de nouveaux que ce qu'il a été oublié". Rose Bertin





Historique:

Pour faire court, avant 2000 il y avait des précurseurs qui ont "amenés" des mouvements dans la danse hip-hop. S'inspirants de mouvements déjà existants dans d'autres disciplines en les ramenant à la façon hip-hop, une évolution de certains mouvements, et quelques créations. Mais le vocabulaire reste limité par rapport à aujourd'hui. À cette époque nous sommes dans la course à celui qui va le plus vite, qui exécute le mieux, qui enchaîne le mieux les mouvements existant, qui est le plus léger, qui tourne le plus ect...

C'est une généralité bien-sûr mais disons, en gros. Donc le peu de mouvements "originaux" qui existent sont marqués au fer rouge par leurs propriétaires, personne n'osent les copier, cela est très mal vu car en plus tout le monde le sait.


Après 2000, un boom survient dans la danse hip-hop qui jusque là (dans les années 90) avait rechuté en popularité (la mode était passé après H.I.P-H.O.P), et seul quelques activistes en France avaient fait perdurer le mouvement. Ce boom survient car les médias y reviennent, la France à gagné le BOTY en 2001 puis en 2003 puis en 2006, incroyable talent avec Salah et Junior, le Film le défi, Street danseur ect ect...


Une vague de powermoves et de technique arrive, des fortes personnalités comme Benji par exemple font partie de ce boom du mouvement en France. Des nouvelles portes s'ouvrent dans les catégories de mouvement. L'arrivée des Coréens avec leur rigueur, la compétition fait rage et pousse vers le dépassement de soi et l'exploration de nouvelles directions. Une multitude de nouveaux mouvements apparaissent en même temps que les premiers médias (Style de ouf, Youtube, Daylimotion ect.) et il est encore plus interdit de pomper ! Chaque "créateur" veut se démarquer.


Différence entre inspiration et pompage :


Déjà, pouvez-vous vous prouver à vous-même que vous n'avez pas copier ? Pouvez-vous prouver que le mouvement qui sort à l'entraînement de votre tête n'est pas un lointain souvenir subconscient d'un mouvement d'un film des années 40 que vous aviez vu petit avec votre grand père ? Que le mouvement ne provient pas d'une cassette vidéo de break oubliée (out for fame ou boty 1999 par exemple) que votre grand frère vous avait montré à l'âge de vos 16 ans ? Ou plus récent lors d'un entrainement ou lors du visionnage d'une vidéo Youtube ?

Je ne dit pas qu'il est impossible de trouver ses propres mouvements, mais il est déjà compliqué de se prouver à soi-même qu'ils proviennent à 100% notre processus créatif.


Disons que nous façonnons notre identité, physique, vestimentaire, linguistique, artistique. Nous la façonnons en recherchant et en prenant le meilleur de ce qui nous ressemble, de ce qui nous correspond. Et dans une démarche artistique en danse hip-hop, nous recherchons l'originalité.

Beaucoup de grands danseurs ne se cachent pas d'avoir été inspirés.

Nous en voici au cœur de l'article et la grosse nuance qui survient entre l'inspiration et le pompage.

Une inspiration quelle quel soit, provenant d'un autre danseur hip-hop, un danseur d'une autre catégorie, un artiste martial , un animal ect se doit d'être réappropriée par la personne inspirée.


En effet, l'inspiré rajoute sa sauce, sa manière d'amener le mouvement, sa manière d'en sortir, son flow, sa vitesse, son amplitude, sa légèreté, sa direction, sa répétition ect. L'inspiration, est tolérée , peut-être même nécessaire à l'artiste.


En revanche, les danseurs qui collent des bouts de passages ou mouvements issus de vidéos sur internet les uns derrières les autres, sans se poser de questions, sans recherches, sans modifications, là nous pouvons parler de pompage. Déjà le passage n'a souvent pas d'âme, c'est plat, vide, ça ne touche pas. Ensuite, vu qu'il n'y a pas de recherches ou d'améliorations là on peut parler de plagiat. Il n'y a pas de processus créatif mis en œuvre.


Pourquoi le pompage est plus toléré aujourd'hui qu'à l'époque ?

Déjà il y a tellement de vidéos, tellement de danseurs dans le monde accessible via ces vidéos, tellement d'évènements, qu'il est très difficile de savoir si un danseur à pomper ouvertement ou non. Cela est difficilement décelable. Si demain je prend un mouvement d'un cambodgien peu connu, celui d'un turc et celui d'un sud africain et que j'en fait un passage, je peux totalement passer inaperçu dans mon pompage. Je parle bien de pompage et non d'inspiration (copier coller de A à Z).


Les copieurs "protégés" :

Vous vous appelez James Brown dans les années 60, vous êtes connu et en tournée dans toute l'Amérique. Vous vous produisez dans un théâtre du Mississipi ou un groupe local de tontons Afroaméricains fait votre première partie avec leurs chansons. Qu'est ce qui vous empêche de les pomper ? Sachant qu'a l'époque ils 'n'ont surement pas de SACEM, pas accès aux médias pour se faire entendre ect. Vous pouvez les voler gratuitement.

Aujourd'hui c'est pareil avec la danse, nous sommes certains qu'un nombre de grands danseurs se sont servis gratuitement auprès de "petits" danseurs planqués dans des patelins aux 4 coins du monde. La grande notoriété protège souvent du scandale du copieur.


" Les bons artistes copient, alors que les artistes géniaux volent" Picasso



Attention néanmoins à deux aspects :


Les coïncidences :

Notre corps est limité (jusqu'à preuve du contraire on ne s'envole pas encore par exemple)

Nous sommes dans une discipline avec des codes, des bases malgré tout

Il se peut donc tout à fait qu'au moment où un danseur italien "trouve" un mouvement ou un enchaînement à l'entraînement, que deux autres (un brésilien et un chinois) trouve le même mouvement au même moment par exemple. Mais il y a peu de chance pour que le mouvement soit exactement le même, amené de la même manière, avec la même amplitude et quand bien même il le serait


Les bases :

Un mouvement repris par tous devient une base. Qui a ramené le thomas ou la coupole en break ? Que devraient-ils dire ? Versez-nous des royalties ???

Je pense à une signature de coupole, la coupole CaveMan (la coupole sauté star), interdit de la copier au début des années 2000. Aujourd'hui je vois de plus en plus de danseurs la faire, elle est devenu une base de variante de la coupole comme la coupole boule ou la ventrale par exemple.

Notons une temporalité (il aura fallu attendre 15 ans avant que sa coupole "tombe dans le domaine public" haha..)



Quid de l'IA ?


Nous pourrons peut-être faire créer nos propres passage par l'IA très prochainement, le processus est déjà entamé avec Youtube.



Conclusion


Il existe parfois des nuances subtiles entre l'inspiration et le pompage pur, chacun en fera sa définition mais néanmoins il était important de souligner des points comme l'évolution et l'inspiration. Difficile de relever d'un création 100% originelle , mais reste à façonner son identité globale, n'est-ce pas un des propres de la danse ?

Comments


bottom of page